Avertir le modérateur

09/10/2008

La crise fait son cinéma (et vice et versa)

C'est comme l'histoire des cordonniers... Des fois on oublie un peu que son hébergeur fait aussi dans l'info. Il serait même plutôt bien côté chez les spécialistes pour son adéquation aux réalités du web par rapport aux sites de nombreux titres de presse écrite. Passons.

C'est donc pas plus loin qu'ici même que j'ai trouvé un papier consacré aux films abordant le monde de la finance et ses conséquences désastreuses lorsqu'il provoque des crises. Cet article n'est certes pas exhaustif (un clic et on le lit pour en savoir plus) mais il livre un bon éventail de ce que les écrans ont pu nous proposer sur le sujet.

Toujours optimiste voici un extrait - choisi subjectivement par moi-même, en fonction de mes goûts que je partage avec moi, et de mes souvenirs de ciné-clubs - du film de John Ford adapté de Steinbeck : "Les Raisins de la colère":

On sèche ses larmes pour les un(e)s, on remise ses analyses de l'empathie humaniste et de l'approche temporelle du cinéma fordien pour les autre : revenons à aujourd'hui. Rue89 trace une ébauche des conséquences possibles pour la machine hollywoodienne de la gabegie financière galopante qui menace de s'étendre. [Tout allant très vite, le paragraphe sur Spielberg n'est déjà plus d'actualité puisqu'il a carrément fait la valise : j'y reviendrai quand je jugerai le monde prêt à l'entendre :) ]

 

Presque pire... ou très drôle. Le foot qui relève de l'industrie du spectacle, se pavane en bourse et se joue tous les jours, à toute heure... pourvu qu'une chaîne télé ait payé les droits. Bref, le sportainment pourrait bien prendre un coup dans l'aile ce qui nous priverait (pas tant que ça en fait) de débordements dans les couloirs et centres en retrait. L'Angleterre, en avance dans ce domaine, avec ses riches clubs cotés à la city, ses stars aux salaires équivalent à un PIB africain, et ses financiers actionnaires et propriétaires, se retrouve  en pointe pour les emmerdes explique Le Monde. Les autres clubs européens qui ont adopté le même modèle pourraient bien avoir chaud aux chaussettes à leur tour.
Et là, ma bonne dame, si le foot krach, c'est que tout va craquer...

06:06 Publié dans Film, Politique, Sport | Lien permanent | Tags : cinéma, les raisins de la colère, crise, bourse, foot, tom joad, john ford | | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu