Avertir le modérateur

04/10/2008

La parole de la défense reste libre (pour le moment)

Une décision de Justice qui fait plaisir. Et rassure. La plainte déposée par la garde des Sceaux, Rachida Dati contre un avocat réunionnais a été jugée irrecevable.

Elle avait mal pris l'allusion de Georges-André Hoarau, bâtonnier de Saint-Pierre. Lors d'une plaidoirie, le 15 mai dernier. L'avocat qui défendait un prévenu poursuivi pour des escroqueries aux prestations sociales, avait lancé «un procès qui n'aura jamais lieu, c'est celui de notre grand chef à tous, Mme Rachida Dati, qui utilise un faux MBA».

Dans son jugement, le tribunal a invoqué l'article 41 de la loi de 1881, qui affirme "le principe de la liberté de parole des avocats, lors de leurs plaidoiries". Voilà qui fait du bien. Juste un peu mais quand même.

D'ailleurs la dame aux robes Dior n'était pas très sûre de son fait car après avoir porté plainte, elle ne s'était pas constituée partie civile. Comme le remarque Maître Eolas, espérons que "le parquet de la Réunion ne va pas ajouter la honte au ridicule et faire appel". Plus de détails sur son blog assortis de savoureux commentaires.

21:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Tags : justice, politique, dati, hoarau, relaxe, avocat | | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu