Avertir le modérateur

28/03/2009

Un D-Day contre Hadopi

download-day-lyon

Se retrouver pour partager des fichiers afin de célébrer les vertus du téléchargement et de l’échange culturel, voilà une idée qu’elle est bonne.Et c’est pour aujourd’hui avec ce Download Day, à Lyon donc mais aussi à Marseille, Toulouse et Paris bien sûr. Alors : “Copiez (votre trouvaille faite sur le peer to peer) sur un CD, une clé USB, une carte SD, qu’importe ! Et venez la partager avec tous ceux qui aiment vraiment les artistes et la culture”.

Lundi reprend l’examen par l’Assemblée nationale du projet de loi frappé du sceau de l’infâmie “Création et Internet”, ou Hadopi (Wikipédia est ton ami et résume parfaitement les enjeux du texte), de la ministre Alabanulle rédigé sous la dictée de son Nègre. Et on peut parier que le pouvoir va s’accrocher à toutes forces à son erreur.

Il accumule pourtant les déboires. Bon d’accord, à la demande générale, quelques uns des plus récents, comme ça juste pour se marrer.

- D’abord la claque européenne. Les députés communautaires ont adopté un texte sans ambiguité qui dit que “garantir l’accès de tous les citoyens à internet équivaut à garantir l’accès de tous les citoyens à l’éducation”. Allez, tu repasses quand tu veux, Christine.

- Ils ne sont d’ailleurs pas les seuls et une belle brochette d’acteurs s’est pronncée contre l’Hadopi : http://www.temps-reels.net/article1850.html Bon tu sors Albanunuche ?

En vrac, ils disent non et expliquent la connerie du bidule : une loi “absurde et liberticide” sur Acrimed, “Hadopi est une bêtise” pour Xavier Niel (patron de Free) et même Google y est opposé explique Numerama. D’ailleurs on voit bien que derrière c’est un monde façon “Matrix qui se profile”.

Même Jacques Attali, ancien sherpa du mitterrandisme converti à tout et son contraire, se faisant chantre du libéralisme au service des puissants, individu que je n’apprécie pas particulièrement (ah bon ?) par ailleurs, s’avère très sévère sur le projet gouvernemental. Et vu qu’il rallie et illustre ce que je pense, pourquoi se priver de l’écouter (sur iPolTV) :)

T’es encore là toi ? Allez ouste maintenant Albanaze.

-  Techniquement, “on” (les spécialistes s’entend) les avait prévenus, c’est du n’importe quoi. Même le très officiel Conseil général des Technologies  et de l’Information en est d’accord, relève la Quadrature du net (les quatre gus dans leur garage vous savez). D’ailleurs déjà les moyens de contournement apparaissent via proxy, le développement de solutions de remplacement du P2P par le F2F (avec OneSwarm par exemple), et autres solutions VPN comme IPREDATOR que s’apprête à lancer The Pirate Bay qui garantira l’anonymat (un service payant qui a des airs de licence globale… sans les retombées qu’elle aurait généré). Tends l’autre joue Christine…

On notera au passage que l’identification via IP a bel et bien été retoquée par la Justice, malgré les approximations et mensonges de la ministre lors de la première partie des débats devant le Parlement.

- Reste bien sûr que le travail des artistes doit être rémunéré. Des tas de solutions existent comme les expérimentations de Radiohead ou Nine Inch Nails l’ont démontré. Et les rélexions pointues ne manquent pas comme celle du musicien Philippe Axel qui relève la nécessité de ne pas vouloir nous faire prendre des intérêts industriels pour de la sauvegarde artistique et une nécessité pour la diffusion des oeuvres. Par contre pour certains intermédiaires ça sent la fin. Encore que. Après un rapport néerlandais qui démontrait les effets positifs du “piratage” sur l’économie, il est apparu lors du récent festival d’Austin “South by south west” que le téléchargement (”illégal” car n’oublions pas que le légal existe) peut bénéficier… aux ventes de DVD. Quelqu’un a-t-il vu où est partie Albanone ?

Pour la peine je m’étendrai à peine sur la feuille de chou du sarkozisme et ex journal de référence qui - sur demande duquel de ses puissants commanditaires ? - nous a gratifié d’un glissement particulièrement pitoyable de téléchargement à piraterie, de pirate à voyou et de voyou à terroriste, un faux pas du Monde mis en pièce par ReadWriteWeb.

Mieux vaut saluer l’initiative de Jamendo. La platerforme de téléchargement de musique libre (un demi-million de membres et environ 19 000 albums téléchargeables gratuitement et légalement) propose un “remerciement gradué” qui prend le contrepied d’Hadopi et peut permettre aux meilleurs partageurs de gagner un mois de remboursement de leur abonnement internet.

On ne saurait enfin finir sans un poème que même France Inter a salué. Il est l’oeuvre d’un des pionniers des blogs en France (au temps récent où quand mon ordi buggait je beuglait et appelait aussitôt la maintenance au bord de la crise de nerfs), Vinvin qui développe désormais aux USA son concept Hellotipi de création de site familial privé.

“L’occasion était belle de prendre de l’avance,
De changer la matrice, d’oublier les rancoeurs,
De dessiner ensemble un chemin pour la France,
Partager la culture, lui trouver une valeur”,

écrit-il notamment dans un texte “Hadopi soit qui mal y pense” que l’on peut lire (gratuitement donc :) ) ici et entendre-voir .

15/10/2008

La zik révise sa partoche

On y revient. Fluctuat.net nous apprend que le nouvel album d'AC/DC, Black Ice, aurait déjà été téléchargé 400000 fois... à six jours de sa sortie. Chiffre établi rien que sur les Torrent. Il est vrai que le groupe et le web ça fait deux.

Le gang des frères Young vient de confirmer une tournée anglaise et devrait bientôt compléter les étapes de son périple en Europe. Celle-ci passe par Paris (Bercy) les 25 et 27 février 2009. Et c'est déjà complet (sauf à espérer donc le rajout d'une date au POPB ou quelque escale provinciale).

A  63 euros le ticket le moins cher, un "twitteriste" nous faisait remarquer hier que "c'est plus du rock, c'est du racket...". Si on ajoute les partenariats et les produits dérivés, les hardeux des antipodes devraient plus que rentrer dans leurs sous. Les Stones appliquent le principe depuis longtemps.

Certains fans ont peut être d'ailleurs compris que le download de l'album était compris dans le package avec le prix de la place :)

L'idée peut en tout cas ouvrir des pistes en matière de rémunération des artistes alors que les mesures de surveillance et de répression s'avèrent obsolètes avant que d'être. Mais il leur faudra pour cela mettre au pas ou rompre avec les responsables d'une industrie mourante qui ne veulent pas renoncer à se sucrer des deux côtés de la guitare. Il y aura aussi des méthodes de péréquation (ptin t'as vu le mot qui le fait grave là) à trouver pour des créateurs à audience moyenne qui ne drainent pas de telles foules et un business de produits dérivés aussi important. Là aussi, même si chacun va pleurer sa misère, il faudrait jeter un oeil sur ce qui se passe entre producteurs, promoteurs, tourneurs et patrons de salles pour voir si une meilleure redistribution ne serait pas jouable.

Tu oublie les petits va-t-on me lancer ? Bon, eux ils ont compris toute l'utilité du web pour créer du buzz autour de leur boulot. Et du coup attirer du monde, flatter le branché qui aura le t-shirt à leurs couleurs, avoir un lien direct avec leurs fans via Myspace, Youtube...

On pense là à Pete Doherty qui se filme à la maison en plein processus de composition ou de répétition. Ou encore à des remixeurs, sortant des skeuds en tirage limité mais qui, à force d'être repris et samplés, vont s'assurer une réputation et de solides cachets pour quelques heures de dijiing. Sans parler des porteurs du label "découvert sur le net" sur lesquelles les majors se précipitent entre deux compils et autres daubes pour tenter de faire quelques sous sans avoir rien investi sur des carrières débutantes (comme le firent les vrais producteurs autrefois).

On trouvera des exemples multiples au hasard de nos goûts respectifs. Après la scène alternative, les micros labels electro, les pressages autoproduits ou en séries limitées, malgré échecs, errements et récupération, en tâtonnant, c'est bel et bien un modèle qui est en train de se dessiner. Celui de la musique de demain dont seront absents les Universal et autres escrocs.

Chimères contestataires et illusoires ? Que nenni. La preuve : le tout nouveau Nobel d'économie, Paul Krugman est favorable au téléchargement gratuit et anticipe les avancées technologiques en matière de propriété intellectuelle.

Il se réfère même à l'un des groupes symboles de la contre-culture, le Grateful Dead (c'est pas vrai : faut tout faire, Jerry Garcia, connaissez pas ?). Dans une toute autre époque, il avait été pionnier en incitant ses fans à copier des cassettes audio parce qu'il avait réalisé que plus il avait de fan, plus il vendait de produits dérivés et de places de concerts.

 

Reste le cinoche. Il y aura des pistes à explorer. La première, la plus évidente, serait de se demander pourquoi taxer les FAI pour financer une télévision d'Etat (qu'on veut comme ça en tout cas) afin que la thune de la pub aille aux copains du privé ? Cet argent, peut être même avec une ponction moindre, ne serait-il pas mieux employé à soutenir le ciné en allant vers le CNC, la commission d'avance sur recettes ou carrément à des prises de participation dans des productions (en lieu et place de celles des chaines de télé à qui on veut le donner) ?

01:43 | Lien permanent | Tags : rock, acdc, téléchargement, black ice, tournée, gratuit, p2p | | Commentaires (3)

16/09/2008

Media player (VLC)

Moi qui vous parle (oui, écris quoi), je suis en train de faire tourner un live (officiel, hein) de Placebo sur la nouvelle version du lecteur multimédia VLC. C'est la 0.9.2 et elle apporte pas mal d'améliorations significatives. Après un rapide usage : nouvelle interface simplifiée, meilleure possibilité de gestion du volume sonore et du mode plein écran, démarrage plus rapide (sous Vista premium en l'occurrence)... On jette un oeil (là, en-dessous, sur ta droite)? vista_colorthreshold.jpg

Bien sûr, comme les versions précédentes, c'est un "lecteur universel" et les changements de formats ne le contrarient pas. C'est du libre et c'est gratos.

Mais autant s'adresser à des spécialistes pour mieux découvrir les évolutions. Faites donc un tour par le site de PC Inpact. Les développeurs lui ont même conçu une version personnalisée à télécharger sur la page du mag.

Pour les autres c'est là que ça se passe http://www.videolan.org/vlc/ avec en gadget sur la page, le compteur des téléchargements à la seconde :)

VLC est donc l'outil idéal pour regarder ses films de vacances ou ceux de ses amis (provoc inside).

Parce que côté gouvernement et Albanel (si, si voyons, la ministre de la Culture qui en manque et n'en parle que pour sucrer des budgets) c'est la panade la plus totale pour tenter de s'accrocher au projet Hadopi, la loi mise au service de l'intérêt particulier de grands groupes (et pas des artistes comme on va tenter de le faire croire).

En gros (lire détails dans le lien), la suspension de ligne est une mesure disproportionnée... pour les entreprises (et ses amis - surtout ceux de Sarko - les patrons). Du coup, c'est pirouettes-cacahuètes juridiques pour espérer ne pas se faire retoquer par le Conseil constitutionnel ou la première juridiction administrative venue lors de recours formés sur une rupture d'égalité devant la loi.

L'astuce qui vient de suite : déclarer une activité professionnelle qui ne supporte pas d'être privée d'internet mais aussi de téléphone et/ou de télévision à son domicile (et il y en a beaucoup). Bref, il va y avoir embouteillages aux greffes et un beau bordel est à prévoir.

A moins que tout ce beau monde (pas très beau d'ailleurs) ne soit emporté dans le tourbillon d'une catastrophe boursière et économique... Pour l'heure, les analyses se multiplient (surtout de libéraux accrochés à leurs dogmes) mais aucune n'apporte de réponse assez crédible pour avoir l'air d'être définitive...

Ajouts du 17/09

Une petite demo de VLC ça vous dit ?


VLC media player 0.9.2 - Grishenko from Antoine Cellerier on Vimeo.

Mais toi qui me lit en ce moment, sais-tu au moins que tu es un pédophile-terroriste en puissance... ? Pour les has-been du lobbying pro-multinationales et des élus (oui, oui, c'est vous qui avez voté rappelez-vous) serviles et/ou vendus et surtout des crétins nostalgique des bonne vieilles répression et censure: http://www.pcinpact.com/actu/news/46017-quadrature-filtra...

03:29 Publié dans Film, Médias, Musique, Web | Lien permanent | Tags : vlc, media player, videolan, lecteur libre, multimédia, gratuit, free | | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu